Erreurs courantes en dynamophilie

Chaque powerlifter appartient à une division particulière, la base de cette classification est basée sur le niveau d’expérience, le poids corporel et l’âge du lifter. Les autres subdivisions sont les haltérophiles “à engrenages” et “bruts”, ce qui montre si le lève-personne utilise ou non un équipement de soutien pendant la compétition.

Les compétitions de dynamophilie prennent la majeure partie de la journée. Les concurrents commencent généralement par le squat, progressent vers le développé couché et finissent finalement par un soulevé de terre. Les concurrents n’ont que 3 chances pour chaque remontée, ce qui fait un total de 9 remontées par jour.

Les erreurs ne peuvent pas être exclues dans le powerlifting, surtout si vous êtes débutant, il peut être difficile d’éviter certaines erreurs courantes avec le powerlifting. Cependant, les errata font division de l’évolution de l’apprentissage, et ceci rubrique parce que de vous-même un important dynamophile, car au fur et à mesure que vous progressez en dynamophilie, vous-même pourrez éviter ces erreurs. Même les dynamophiles qui ont battu des records du monde à un moment de leur carrière ont fait des erreurs. La chose la plus importante est d’en tirer des leçons, ce qui contribue à affiner vos compétences. En lisant plus loin, vous verrez certaines des erreurs courantes commises par les dynamophiles.

Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes commises par les individus en dynamophilie:

# 1 Erreur: Mordre plus que vous ne pouvez mâcher

L’haltérophilie nécessite beaucoup de force, d’énergie, une alimentation équilibrée et du sommeil. Les débutants aiment surtout essayer de transporter un ascenseur qui ne leur est pas destiné, cela est particulièrement courant pour un ascenseur qui n’est pas classé dans leur groupe d’âge et leur poids. En tant que débutant, vous n’obligez pas les choses à se produire avec le dévouement et la formation, vous finirez par progresser à porter plus de poids.

Les conséquences de porter un poids qui n’est pas destiné à votre division est d’avoir vos muscles se déchirer ou se casser le poignet. Cela peut vous tenir à l’écart pendant une période de compétition complète.

Si vous êtes victime d’une telle circonstance, donnez à votre corps le temps de guérir avant de recommencer l’entraînement. Cela pourrait être un peu frustrant, mais ne le laissez pas entrer dans votre tête. Vous connaissez maintenant vos limites.

# 2 Erreur: restez fidèle à votre style

Souvent, les dynamophiles ont tendance à changer d’altitude en un battement de cœur. La plupart du temps, cela pourrait être le résultat d’un complexe d’infériorité, c’est-à-dire de voir d’autres élévateurs que vous pensez être meilleurs que vous transportez des charges d’une manière particulière. Ensuite, vous essayez de choisir leur style. Cela peut vous coûter cher. Restez fidèle à votre style, quelle que soit la pression!

# 3 Erreur: Priorisez vos activités

Rappelez-vous toujours que vous êtes un simple mortel et non un surhumain. La préparation des séances de levée sans avoir votre liste de priorités peut vous mettre en grand danger. Vous n’avez aucune idée de la séance à laquelle vous pourriez vous blesser, se montrer devant vos amis n’est pas bénéfique et cela n’a vraiment pas d’importance si vous participez ou non à votre future carrière.

Verdict final

La clé dans lequel décrocher un powerlifter est de s’entraîner dur et intelligemment, d’être homogène et d’obtenir les conseils d’experts de la population qui réussissent à cette autorité est la clé. En outre, vous devez sacrifier beaucoup de choses telles que garder vos activités sociales en veilleuse. Certainement, vous surmonterez ces erreurs à mesure que vous progresserez. Levée heureuse!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!